Zimbabwe : les violences racistes et homophobes empêchent des élections libres

Le niveau de la violence et des intimidations politiques au Zimbabwe -en particulier contre les homosexuels- rend "de plus en plus difficile" la tenue d'élections législatives libres en mars 2005, selon un rapport publié mercredi à Johannesburg par l'Institut des medias d'Afrique australe (Misa).

Misa note que la violence "semble être encouragée" par ce qui a été décrit par les interlocuteurs de la mission comme "des messages de haine dans les médias d'Etat", la Zimbabwe Broadcasting Corporation (ZBC, radio-télévision) et le Herald, unique quotidien du Zimbabwe depuis la fermeture en septembre 2003 sur ordre du gouvernement du seul quotidien privé du pays, le Daily news.

Ces "messages de haine" sont "propagés contre les minorités", Blancs et homosexuels en particulier, ainsi que contre "un groupe sélectionné d'individus" qui ne plaisent pas au régime. Misa est un organisme de défense des journalistes et de la liberté de la presse dans l'ensemble de l'Afrique australe.

Source : e-llico
Mis en ligne le 06/08/04

A noter que le président zimbabwéen Robert Mugabe est connu pour ses attaques violentes contre les homosexuels qu'il considère comme des "pervers [...] pires que des chiens et des porcs" (propos tenus lors d'un discours en mars de cette année).